Accueil

Recherche

Login



LE TÉMOIGNAGE D’UN SPECTATEUR DU CONSEIL MUNICIPAL
CHAURAY 13 novembre 2017
Un Chauraisien nous a envoyé le texte ci-après.

Du rififi au Conseil Municipal de Chauray !

Ce lundi 13 novembre se tenait le Conseil Municipal de la ville de Chauray.

Séance ordinaire qui se déroulait dans un climat studieux et concentré jusqu’au moment où, Sylvie Musellec, adjointe chargée des affaires scolaires est interrompue par Elsa Belmontet,

élue de Chauray à venir sur la délibération concernant les rythmes scolaires.

Les dernières informations, en particulier, celles concernant le positionnement des Conseils d’école de Chauray n’étant parvenues aux élus que le vendredi soir,

les élus de l’opposition déclarent ce délai insuffisant pour consulter sérieusement les informations. Ils rappellent que, dans le règlement intérieur du Conseil Municipal,

les informations doivent parvenir aux élus 5 jours avant la date de la tenue du Conseil Municipal. Monsieur le Maire doit s’incliner devant le rappel au règlement,

règlement édicté par lui-même et abondera son positionnement légaliste lorsque Monsieur Compostel, responsable de la commission culturelle présentera

les nouveaux tarifs de location du Temple de Chauray pour les évènements culturels.

Ces deux points sont ainsi reportés à la séance du Conseil Municipal du mois de décembre.

Sur le fond, les trois élus de l’équipe minoritaire poursuivent le débat sur la question des rythmes scolaires. La municipalité, en réponse, a renvoyé au débat

dans les écoles de Chauray sur ce sujet. Rappelons que les rythmes scolaires sont passés à 4 jours et demi par semaine depuis 2 ans à Chauray

par application de la loi mise en place par l’ancien gouvernement socialiste.

Une enquête rédigée par la municipalité, qualifiée de biaisée par les élus d’opposition,

invitait les parents d’élèves à se positionner avec le choix entre : repasser à 4 jours avec une offre de garde périscolaire le mercredi,

ou rester à 4 jours et demi avec une prise en charge par les parents des coûts des activités périscolaires jusque-là pris en charge par la municipalité avec l’argument que,

les subventions de l’État seront, sinon supprimées, largement diminuées. Il semble que les trois Conseils d’école aient voté majoritairement pour l’option de la semaine de 4 jours.

Rappelons que les Conseils d’école sont constitués des enseignants, de représentants des parents et de représentants de la majorité de la municipalité.

Les élus ne disposant pas des résultats du sondage fait auprès des parents, Mariem Farjallah et Christian Loustaunau, élus de Chauray à venir, ont demandé

en séance communication de ces résultats.

La réponse de Monsieur le Maire fut assez peu précise : 50-50 pour 159 votants. Le débat est reporté à décembre pour une décision municipale qui ne laisse

pas de place au doute. Les parents jugeront !

 

Communiqué de presse

Rythmes scolaires

13 novembre 2017


De qui se moque-t-on ?


Le conseil municipal était appelé à se prononcer ce lundi 13 novembre sur les rythmes scolaires pour les trois écoles chauraisiennes

à la rentrée 2018.


Ce dossier particulièrement important pour l’AVENIR de nos enfants mérite une réflexion approfondie et

une concertation avec toutes les parties prenantes dont les élus.


Or c’est à la hussarde que le maire a voulu le traiter.


Nous savons qu’un sondage a été envoyé aux parents d’élèves. NULLE TRACE dans le dossier joint à l’ordre du jour.

Un compte-rendu des conseils d’école : non, le conseil municipal se contentera du résultat des votes.

Qui a participé à ces conseils d’écoles ? Ces votes étaient-ils à bulletin secret ?

Les élus ne le sauront pas.


Quel est le bilan des activités périscolaires ? Passez votre chemin, mesdames et messieurs les élus !


Des emplois sont-ils concernés ? Ce n’est pas votre problème, mesdames et messieurs les élus.


A quoi sert la Commission Affaires Scolaires ? A rien !


Pour couronner le tout, les conseillers municipaux ont reçu le projet de délibération le vendredi 10 novembre 2017 à 18h30.


Calculez ! A peine plus de trois jours pour étudier cette transformation radicale des rythmes scolaires !


Alors, non, les élus de Chauray à venir ont demandé l’application stricte du Règlement intérieur et du Code général

des Collectivités territoriales.

La convocation complète n’étant pas arrivée 5 jours francs avant le conseil municipal,

les élus de Chauray à venir ont demandé le report de cette délibération à un conseil municipal ultérieur.


Ce délai supplémentaire, espèrent-ils, permettra une concertation éclairée bien plus grande que la parodie à l’égard des enfants,

des parents, des personnels, des animateurs, des élus qui a été jouée à Chauray en ce mois de novembre.



Chauray à venir

Christian Loustaunau    Mariem Farjallah    Elsa Belmontet

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Ordre du jour conseil municipal du 13 novembre 2017

 Décisions du Maire
Décision n°2017-37 portant passation d’un marché de travaux neufs et d’extension du réseau d’éclairage public de la ville.
Décision n°2017-38 portant passation d’un marché de travaux d’entretien et de mise en sécurité du réseau d’éclairage public de la ville.
I – FINANCES
1 – Décision modificative n°4.
2 – Subvention  2017 à l’ADIL.
3 – Subvention 2017 à l’association La Croix d’Or.
4. –Cotisation 2017 à l’ASFODEP.
5. – Avenant n°1 au lot n°16 Carrelage Faïence du marché de restructuration de l’EHPAD.
II – AFFAIRES SCOLAIRES
1 – Dotations et subventions pour les groupes scolaires année 2017/2018
2 – Subvention pour la réalisation de spectacles de noël aux écoles
3 – Position du Conseil municipal sur les rythmes scolaires 2018-2019
III – CULTURE ET ANIMATION DE LA CITE
1 – Convention de mise à disposition du temple
2 – Mise à jour des tarifs du Temple
3 – Tarifs de la soirée portugaise
4 – Tarifs 2018 de la salle des fêtes.
IV – PATRIMOINE - TRAVAUX
1 – Convention pour l’enfouissement des réseaux de télécommunication rue de la Treille
2 – Convention pour l’enfouissement du réseau d’électricité avec la société GEREDIS
3 – Convention de servitude pour l’adduction en eau potable  d’un projet immobilier rue du Rabat.
4 – Mise à jour du linéaire de voirie communale

 

Rythmes scolaires :


La mairie s'est mise en tête de consulter les parents d'élèves sur les rythmes scolaires. Nous ne pouvons qu'approuver

cette volonté mais,voilà, quand on n'a pas l'habitude de prendre l'avis des Chauraisiens, on produit un sondage biaisé.

Des parents d'élèves nous ont transmis le questionnaire qu'ils ont reçu et qu'ils comptent retourner.


Premier constat : le questionnaire est daté du 19 octobre 2017. Nous connaissons les pratiques municipales : cette date

ne veut en aucun cas dire que le courrier est parti le 19 octobre. Cela veut juste dire qu'il a été rédigé le 19 octobre.

Deuxième constat : le questionnaire doit être rendu pour le 2 novembre 2017. Soit moins de deux semaines pour répondre.

Troisième constat : on sait que les vacances scolaires ne sont jamais des moments propices aux enquêtes. Les parents d'élèves

auront reçu le questionnaire et devront le rendre pendant les vacances scolaires.


Notre analyse maintenant :

Il est indiqué qu'en cas de maintien de l'organisation actuelle à 4,5 jours les activités deviendront payantes et que leur tarif

sera aligné sur celui des centres de loisirs.

Le rédacteur et les signataires laissent ainsi entendre qu'il s'agit d'une décision or le Conseil municipal n'a pas encore

 été saisi de la question.

Il ne le sera qu’après les conseils de classe et au plus tard le 15 décembre, c’est écrit dans le courrier.

Si la semaine passe à 4 jours, le courrier propose de vagues solutions ; tous les verbes sont alors conjugués au conditionnel.


En résumé, si vous, parents, souhaitez la semaine à 4,5 jours, vous paierez. Si vous acceptez la semaine à 4 jours,

la commune pourra éventuellement vous proposer autre chose mais une partie sera de toute façon payante.


Bref, chassez les habitudes, elles reviendront au grand galop. Le maire fait montre une nouvelle fois de son manque

de considération pour les Chauraisiens. Comment le Conseil municipal pourra-t-il interpréter les résultats du sondage dès lors

que le courrier d’accompagnement n’envisage pas d’autres solutions que de faire porter par les familles

les coûts des activités périscolaires ?


D’autres questions mériteraient d’être traitées dans le même temps comme l’intérêt des enfants, des familles

mais aussi les emplois liés aux activités périscolaires.

 
 
«DébutPréc12345678910SuivantFin»

Page 1 de 14
 
Bannière