Accueil

Recherche

Login



Hommage à un homme de conviction


Le 12 décembre 2008, André VEXIAU est décédé à l'âge de 71 ans. Notre ami nous a quittés beaucoup trop tôt.
Militant de la première heure de Chauray Autrement, il appartenait à l'équipe fondatrice de notre association.
Homme de gauche et fier de l'être, impliqué dans toutes nos actions, il a été plusieurs fois candidat aux élections municipales sur nos listes de gauche.
Depuis la parution d'Autrement dit, il n'avait pas manqué une seule distribution du "Petit bleu" à Chaban.
A sa femme Bergerette et à toute sa famille nous réitérons nos sincères condoléances.
Pour la première fois depuis sa création, ce numéro d'Autrement dit de 2009 est une page qui se tourne... André, tu nous manques...

 

Paroles d’élus

Expression de « Chauray Ensemble Autrement »
2008, année de début de crise, a montré la fragilité de notre système économique devant la toute puissance de l’argent. A Chauray, nous l’avons bien ressenti avec la fermeture choc de «CAMIF – Particuliers». De plus, il n’est pas rare d’apprendre que notre voisin va se retrouver sans emploi : crise du bâtiment, de l’automobile, des transports…
Pour 2009, nous souhaitons que les initiatives individuelles et collectives, comme le projet de création d’une nouvelle structure d’économie solidaire voulue par les anciens salariés de Camif particuliers aboutissent et soient le terreau d’un regain d’activité sur la commune.
Au cours du dernier conseil municipal, le débat d’orientation budgétaire 2009, a montré que les ressources de la commune sont suffisantes pour couvrir les dépenses de fonctionnement et les investissements prévus. Dans un contexte de crise économique et de pertes de pouvoir d’achat des foyers, nous souhaitons pour 2009 que les prélèvements fiscaux décidés par la commune n’augmentent pas.
2008, année électorale, a vu un niveau d’investissement record pour la commune. Pour les années à venir, nous souhaitons une programmation réfléchie, en véritable concertation avec la population. Un plus grand équilibre au niveau des réalisations, notamment hors période électorale, permettrait un développement harmonieux et un emploi constant et durable.
Lors des élections municipales 2008, vous avez été plus nombreux à nous accorder votre confiance et vous avez ainsi obtenu un élu de Gauche supplémentaire. Malgré ce résultat, l’exercice démocratique à Chauray s’avère délicat. Nous souhaitons pour 2009 qu’une meilleure information de tous les élus sur les projets et un meilleur fonctionnement des commissions nous permettent d’assumer démocratiquement le rôle d’élu que vous nous avez confié.
A l’échelon communal comme au niveau individuel, nos voeux pour 2009 vont vers une plus grande expression de nos valeurs : solidarité et respect de l’autre dans ses différences pour vivre ensemble à Chauray. Nous restons à votre écoute et vos nombreuses sollicitations sont la preuve que le terme d'opposants, dont on nous qualifie souvent, n’est pas un frein à la vie participative de la commune.
Que 2009 soit pour vous et vos proches une année de bonne santé et de réalisations de vos projets.
Les élus de « Chauray Ensemble Autrement »
Guy Giraudon, Pascale Brouillet, Dominique Perronnet, Béatrice Dumérat.

 

Autrement dit...n° 35 

Editorial
Lancé « officiellement » lors du sommet de Rio en 1982, le concept de développement durable est aujourd’hui sur toutes les lèvres : du gouvernement aux responsables municipaux, tout le monde trouve très politiquement correct de décréter qu’il « fait » du développement durable. Même l’éditorial de Monsieur le Maire du « Chauray Pratique » du mois d’octobre s’y met, alors même que cette parution devrait se limiter aux informations relatives à la commune.
Que penser de cette nouvelle mode ? Ce concept peut paraître abstrait mais repose finalement sur des principes de bon sens : comment faire pour que les choix actuels de développement ne pénalisent pas nos enfants.
Pour chaque nouveau projet, le principe du développement durable consiste à se poser 3 questions :
- Quels coûts immédiats et à venir engendre le projet (investissement, fonctionnement, recyclage en fin de vie,…) ?
- Quel impact aura le projet sur le plan social : à qui est-il destiné, quelles nuisances pour les riverains y compris à l’avenir ?  - Quelles conséquences a et aura-t-il sur l’environnement : le mode de conception est-il polluant, quelles conséquences auront son existence, son fonctionnement et son recyclage ?
Le meilleur choix sera celui qui parviendra à concilier ces 3 points essentiels. Une telle démarche peut conduire à retenir un projet éventuellement plus coûteux dans sa réalisation. Mais son impact réduit sur l’environnement, conduira à de réelles économies dans son fonctionnement et évitera des conséquences négatives sur les générations futures.
Depuis plusieurs années déjà, nous revendiquons haut et fort notre attachement à ces principes. Nous en avions fait l’épine dorsale de notre programme.
Récemment, la majorité municipale les a adoptés que ce soit dans son programme ou dans l’annonce de ces nouveaux projets. Nous nous réjouissons de cette nouvelle conversion. Nous Espérons qu’elle dépassera le simple effet d’annonce.
Ce sujet a animé notre dîner débat du 28 novembre au cours duquel, nous avons partagé les expériences engagées dans d’autres communes sur ce sujet.
Jean-Louis Moynier

Février 2009

 
«DébutPréc1112131415SuivantFin»

Page 15 de 15
 
Bannière