Accueil Impôts - Budget

Recherche

Login



finances

 L’ancien magasin COOP de Chauray soldé !

Les élus municipaux de « Chauray à venir » souhaitent féliciter Monsieur le Maire pour l’organisation exclusive de la grande braderie de cet ensemble immobilier situé en face de la salle des mariages et de l’EHPAD. Nous regrettons toutefois la faible publicité qui a été faite autour de cet événement. Ce n’est en effet pas tous les jours que l’on peut trouver plus de 2 000 m² de terrain et des bâtiments en plein centre ville de Chauray pour seulement 80 000 €.
En effet, Monsieur le Maire a su faire preuve de générosité au nom de tous les Chauraisiens en offrant pour 80 000 € l’ancienne COOP et son terrain qui avaient été achetés 205 000 € par les contribuables en 2006.
Si nous saluons ce geste de générosité envers les deux acheteurs, nous regrettons toutefois que ce soit l’argent des Chauraisiens qui soit mis en jeu dans ce cadeau.
Si l’intention de Monsieur le Maire n’avait pas été de faire un cadeau à deux personnes, mais uniquement de se débarrasser d’un immeuble qu’il a laissé se détériorer depuis
10 ans, pourquoi n’y a-t-il pas eu plus de publicité autour de la vente de ce bâtiment et de son terrain ?
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 Chauray à venir
21 février 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le conseil municipal de Chauray a débattu le jeudi 19 février 2015 du budget primitif.

Ce budget prévoit notamment le début des travaux de rénovation de l’EHPAD avec une première dépense en 2015 de 605 000 €. A ce stade, aucun emprunt pour faire face à cet investissement n’a été budgétisé puisque les études ne sont pas terminées. Un emprunt a, malgré tout, été décidé dans les orientations budgétaires pour financer la rénovation de l’établissement.

Il en ressort que, lorsque l’emprunt sera contracté et l’appel de fonds fait par la commune auprès de la banque, une recette devra être inscrite au budget.

Les élus de Chauray à venir ont donc demandé en séance l’utilisation de cette recette supplémentaire pour financer deux investissements urgents pour la commune.

Le premier consiste en la mise en sécurité de la rue de Vauritard. Cette rue extrêmement passagère et empruntée par des automobilistes peu respectueux de la limitation de vitesse malgré les coussins berlinois est dangereuse. Il faut concevoir un projet de toute urgence.

Le deuxième investissement était inscrit dans le programme de la majorité et dans celui de Chauray à venir. Il s’agit de la construction d’une salle d’activités à Chaban. Cette salle est attendue depuis des années par les habitants du quartier et elle permettrait de soulager les autres équipements de la commune.

Le conseil municipal a aussi voté une augmentation des taxes communales de 3%. Cette hausse s’ajoute à la revalorisation des bases locatives de 0,9%. Les Chauraisiens verront donc augmenter leurs impôts de 3,9%.

La délibération était accompagnée d’une comparaison des taux sur la CAN et au niveau national mais comparaison ne vaut pas raison. En effet, ce taux doit être corrélé aux bases locatives sur Chauray et à la valeur du foncier qui empêche bon nombre de ménages d’investir sur Chauray dans leur logement. Dans son programme électoral, Jacques Brossard écrivait : « Stabiliser notre fiscalité ». Nous constatons après une pause en 2014, année électorale, un redécollage important de la fiscalité.

Dans cette période de crise où le pouvoir d’achat est en récession, les élus de Chauray à venir ne sont pas inscrits dans cette ponction supplémentaire.

Christian Loustaunau    Mariem Farjallah    Antonio Da Cunha

 

Budget 2012 . Commentaires sur le vote Abstentionniste des élus de Chauray Autrement

Le budget que vous nous présentez n’est, cette année, plus contraint par la diminution du reversement de la CAN, maintenu à 3 996 766 €. Ce qui avait valu aux Chauraisiens une forte augmentation de la TH (7%) et de la TF (12%) l’an passé.
Au sujet des taxes, bien que les hausses que vous nous proposées soient en adéquation avec l’augmentation du coût de la vie, il nous aurait paru raisonnable, compte tenu des difficultés économiques de chacun, de faire une pause en ne les augmentant pas, d’autant que cette année, nous n’avons pas recours à l’emprunt. 

Les 41 209 € générés par cette augmentation (1,5 % pour la TH et 2 % pour la TF) n’auraient pas manqué à notre équilibre budgétaire au vu de l’affectation des résultats antérieurs de près de 2 millions d’euros. Les Chauraisiens n’auraient eu alors qu’à supporter l’augmentation des taux de base.

Sur le budget en lui-même, dans sa partie fonctionnement, nous notons une augmentation des recettes de gestion de 3,2 %. Il faut nous expliquer la différence du montant entre le BP 2011 diagramme page 8 ( 8 296 K€) et la présentation de l’an passé page 6 (7 916 K€).
Cette progression est due au nombre d’élèves dans les écoles, elle est minorée par la diminution du budget culture.
Les dépenses de gestion progressent presque parallèlement (+ 2,8%) : poste énergétique, scolaire, maintenance et prestations espace vert. Les charges de personnel sont stabilisées cette année mais les prestations espace vert augmentent de 44 %.
La politique immobilière démesurée que vous avez mise en place n’a pas les conséquences financières escomptées car elle engendre autant de dépenses que de recettes sans parler des investissements qu’elle induit dès cette année et qu’elle induira dans les années à venir.

Une grande partie des investissements est donc due à l’accroissement rapide de la population ; d’une part au niveau des écoles et d’autre part au niveau santé avec le pôle médical. Des structures indispensables actuellement et urgentes sont prévues et nous ne pouvons être que d’accord, même si leur mise en place précipitamment ne reflète pas, de votre part, une réflexion globale qui aurait dû accompagner l’explosion démographique que vous avez voulue.

Conclusion :

Devant des réalisations incontournables dûes à une politique que nous n’avons pas voulue, nous ne voterons pas contre ce BP, nous nous abstiendrons.  

 

BUDGET PRIMITIF 2011

 (+7% taxe d’habitation, +12% taxe foncière).

 Face à la baisse de l'Allocation de Compensation de la CAN (315 000€) le maire de Chauray a demandé à ses services de réaliser

des économies pour un montant de 100.000€ et plutôt que de réduire la voilure des investissements,

il augmente les taxes pour un montant de 200 000€ (+7% taxe d’habitation, +12% taxe foncière).


Les 4 élus n’appartenant pas à la majorité dénoncent la posture du maire de Chauray,

qui n’acceptant pas la « baisse de son pouvoir d’achat » et n’ayant pas su convaincre ses collègues de la CAN du bien fondé de son raisonnement,

sanctionne lourdement les ménages chauraisiens.

 

 


 


 
Bannière